soins dentaires / Assura

Phil Spagnolo Assura 06.02.2020 Signaler Plainte signalée

Bonjour,


Je souhaite vous communiquer le procédé d'Assura.


En 2015, nous avons eu une facture importante (plus de Fr.700.-) des HUG, Hôpitaux Universitaires de Genève, du spécialiste en chirurgie maxilo-faciale pour un abcès dans la mâchoire provenant du sinus, ce qui apparaît clairement sur la facture, de telle manière qu'une confusion avec des soins dentaires n'est pas possible, surtout par des professionnels.


Assura a pris en charge la facture initiale, mais, 1 an et demi après, a annulé son décompte de prestations et a fait rectifier 2 fois la facture aux HUG au niveau de la tarification.


Ensuite, Assura a refusé de prendre en charge la facture prétextant qu'il s'agit de soins dentaires. Assura a finalement couvert cette facture, suite à notre opposition de leur refus, et après avoir effectué des "investigations".


Nous avons demandé notre dossier tant à Assura qu'aux HUG pour prendre connaissance des échanges de correspondance et des rapports médicaux. Nous avons dû les relancer tous deux plusieurs fois pour enfin obtenir les documents des mois après.


Entre temps, les HUG envoyaient des rappels pour que nous payions leur facture et ils ont failli entamé des poursuites, mais ils ont bien voulu patienter en attendant la détermination d'Assura.


Assura, par contre, a transformé en poursuite ses rappels pour le remboursement de la prestation d'assurance initiale annulée, qu'ils auraient bien pu tout simplement compenser avec la prestation d'assurance finale. Pour pouvoir payer, nous attendions des informations de leur part concernant cette somme dont ils demandaient le remboursement, car, avec les années qui avaient passé, il devenait compliqué de comprendre et de s'y retrouver.


Le comble, c'est qu'il y a quelques semaines, nous avons reçu à nouveau une nouvelle facture des HUG pour ces mêmes soins de 2015, donc 4 ans après. Alors que nous avons payé la facture des HUG en 2018, la nouvelle nous est remise en copie, datée d'octobre 2019, l'original étant envoyé à Assura selon le système du tiers payant. Nous avons informé tant Assura que les HUG que cette facture rocambolesque a bien été payée en 2018 et nous attendons une explication sur ce doublon.


Beaucoup de personnes ne conservent pas leurs factures, paiements et correspondances. En ayant conservé les documents de cette affaire, nous avons eu néanmoins beaucoup de mal à nous y retrouver, mais nous avons pu ainsi contester avec les justificatifs. Si nous ne les avions pas conservés, il aurait été impossible de s'y retrouver et de contester.


Ce n'est pas la première fois qu'Assura tente de refuser des soins dans la bouche en prétextant qu'il s'agit de soins dentaires, alors que les factures indiquent clairement le contraire. Et que dire des HUG qui doivent s'y reprendre à 3 fois pour établir une facture correcte, qui l'envoient tantôt à l'assureur et tantôt à l'assuré et plus d'une année après le paiement, la renvoient à nouveau avec la date du moment ?


Nous demandons le remboursement des frais de poursuites : Fr.83.-

  • Remboursement CHF 83.-

Assura 07.02.2020

Cher Monsieur,


Votre message a retenu notre meilleure attention, nous l’avons transmis au service concerné. Une analyse est en cours, et une réponse vous sera adressée d’ici la fin de la semaine prochaine.


En espérant avoir répondu à votre requête, veuillez recevoir nos sincères salutations.