abonnement demi-tarif renouvellement

Anita Bron SBB CFF 25.04.2019 Signaler Plainte signalée

Madame, Monsieur,


Je me permets de vous écrire pour vous dire mon mécontentement concernant la manière de procéder au renouvellement de l'abonnement demi-tarif sans consentement explicite. 


En effet, le consommateur se trouve devant une situation où lorsqu'il ne fait rien à la fin de la validité de son abonnement, celui-ci est automatiquement renouvelé. Cette manière de faire peut avoir de très facheuses conséquences pour des personnes qui ne maîtrisent pas la bureaucratie, et aussi en cas d'absence, de maladie, de contraintes extérieures, etc.


Je trouve scandaleux que le consommateur se voit sommer de payer pour une prestation à venir, avec risque de poursuites, de sommations et frais de rappels lorsqu'il arrive au bout de son abonnement. Le non-payement d'une prestation signifie en règle générale que l'on ne désire pas l'utiliser et il devrait être profitable au client et non pas comme c'est le cas actuellement à l'entreprise.


Le consommateur pourrait être rappelé que son abonnement arrive à échéance une à trois fois de suite mais sans validation de sa part, son abonnement devrait être annulé et non le contraire renouvelé sans son consentement explicite.


Je vous demande donc de bien vouloir remédier à cette situation et de ne pas entamer des poursuites vis-à-vis de personnes qui n'ont pas réagi à vos courriers et demandes de rappels. Le consommateur n'a pas à payer pour une prestation qu'il ne désire pas utiliser et il ne devrait pas être sommer de réagir puisque cette prestation ne l'intéresse plus. 


Je voudrai aussi savoir comment une personne qui se trouve dans cette situation peut bénéficier d'une annulation de son abonnement et des frais de poursuites qui en découlent. Cette manière de procéder de votre part est agressive et injuste pour les clients.


Je vous remercie de votre attention et vous prie d'agréer, mes salutations les meilleures.


Anita Bron

  • Explications

Réponses cachées

L'entreprise ne souhaite pas rendre publiques les réponses.

La plainte doit être envoyée à : dialogueclientele@cff.ch pour être prise en considération.