Refus d'autorisation de la vente d'une parcelle de terrain hypothéqué

Alain Moix Banque Cantonale Vaudoise 14.09.2021 Signaler Plainte signalée

Madame, Monsieur,


 


Je sollicite votre aide pour essayer de dénouer une situation kafkaïenne.


Suite au décès de mon beau père, je m'occupe des affaires administratives et financières de ma belle-mère.


Malgré son statut de propriétaire d'un appartement et de deux petites parcelles non attenantes à Bex, sa situation financière est très précaire.


Elle cherche à vendre, sans succès, depuis plus de deux ans son appartement et elle aurait la possibilité de vendre ses deux parcelles dès maintenant.


Une des deux parcelles étant liées à l'hypothèque, la banque (par l'intermédiaire de M. L.*, responsable d'agence de la BCV de Bex) refuse toute entrée en matière pour des raisons de règles internes que je comprends aisément (je suis titulaire d'un master en sciences économiques).


Seulement, il se trouve, que dans ce cas précis, ma proposition (voir le document "Lettre direction 12.08.2021") diminue le risque de la banque.


Dans cette lettre, j'avais demandé un réexamen de la situation et, en cas de réponse négative de la BCV, un argumentaire financier et/ou juridique.


Or, et c'est là qu'intervient ma demande, au lieu de me répondre, la BCV a simplement retourné mon courrier à M. L.* qui m'a répondu (voir le document "Réponse L.*") en m'énumérant les arguments qu'il m'avait déjà fourni plusieurs fois par téléphone (que j'avais, à chaque fois, parfaitement compris), sans tenir compte de ma demande expresse :


Pourquoi, lorsque la situation avantage la banque, une dérogation aux règles d'octroi et de modification des prêts hypothécaire ne pourrait-elle être appliquée ?


 


Mon attente de vos services serait donc d'obtenir une explication étayée juridiquement et financièrement du refus de la BCV dans cette situation.


 


D'avance, je vous suis extrêmement reconnaissant d'effectuer les démarches me permettant d'obtenir enfin une réponse.


(Surtout, je vous en supplie, puissiez-vous faire en sorte que je ne sois pas à nouveau amené à recevoir la même réponse standard de la part de ce pauvre M. L.* à qui je dois sérieusement commencer à échauffer les oreilles).


 


Avec mes plus cordiales salutations.


 


Alain Moix

  • Explications

Réponses cachées

L'entreprise ne souhaite pas rendre publiques les réponses.

Alain Moix 18.09.2021

Bonjour,

Certaines quêtes, même insignifiantes, sont mystérieusement frappées d'une malédiction, en plus des obstacles habituellement liés à cette activité et, du coup, le vieux chevalier doit être particulièrement tenace.

La réponse de la BCV n'a pas été, à mon grand soulagement, de me remettre une nouvelle fois en contact avec M. Lochmatter mais ils m'ont, de manière un peu méprisante à mon avis, simplement indiqué les numéros d'appel généraux. Démarche que j'avais bien évidement déjà entreprise et qui, après les habituels messages préenregistrés, petites musiques et, "je vous passe mon collègue", m'avait finalement mis en contact avec une charmante personne qui m'avait dit que la seule démarche que je pouvais entreprendre était d'écrire à la direction. La suite, vous la connaissez.

Je vais donc essayer de préciser encore ma demande.

Au vu de toutes les informations que je vous ai transmises et à moins que vous ayez une proposition plus pertinente, il faudrait que vous puissiez demander à la BCV que je sois mis en contact avec une personne qui ait le pouvoir de me donner un éclairage sur cette situation. Quelqu'un dont le cadre de compétence dépasse celui d'un directeur d'agence puisque ce dernier ne peut pas ou n'a pas l'autorisation de le faire.

Concrètement, je souhaiterais recevoir un mail avec le nom d'une personne à contacter.

Je ne pensais pas que le fait de simplement vouloir obtenir une explication me demande d'y consacrer autant de temps et d'énergie, surtout de la part d'une entreprise qui met en avant, dans la promotion de son image, sa proximité avec ses clients.

Un autre argument pour obtenir satisfaction serait encore de mettre en avant les années de fidélité à cette entreprise de toutes les personnes concernées : ma belle-mère (40 ans), mon épouse (25 ans), et moi (40 ans). Plus d'un siècle de fidélité cumulée sans compter encore celle de mes quatre enfants.

D'avance, je vous remercie chaleureusement, de me soutenir dans cette longue épreuve.

Avec mes plus cordiales salutations.

Alain Moix

Les attentes
  • Explications